Interventions publiques

Pour l’avenir du Campus Saint-Jean : lettre ouverte de la Société historique du Canada et de l’Institut d’Histoire de l’Amérique française au premier ministre Jason Kenney

 IHAF LogoCHA Logo

 

 

 

 

 

Montréal | Ottawa, 22 mai 2020


À l’attention de M. Jason Kenney
Premier ministre de l’Alberta,

M. le Premier ministre Kenney,

La Société historique du Canada et l’Institut d’histoire de l’Amérique française s’allient aujourd’hui pour dénoncer les compressions budgétaires massives que votre gouvernement impose au Campus Saint-Jean de l’Université de l’Alberta. En forçant l’université à couper des centaines de postes et à réduire de 44 % les cours dispensés au Campus Saint-Jean, ces compressions mettent en péril l’existence même de la seule institution d’enseignement post-secondaire francophone de la province.

Souffrant déjà de l’amputation de presque 18 % imposée au budget de l’Université de l’Alberta depuis deux ans, le Campus Saint-Jean mérite mieux que les coupures additionnelles présentées dans le dernier budget provincial. L’ampleur des compressions imposées dans le financement de l’enseignement supérieur est d’autant plus incompréhensible que la demande pour une éducation post-secondaire en français dans la province est au rendez-vous : depuis 2014, la population étudiante du campus Saint-Jean a bondi de 40 %, et forme aujourd’hui une communauté de près de 900 personnes.

Au-delà de sa mission universitaire, le Campus Saint-Jean est le cœur de la communauté francophone et francophile de la province. Important foyer pour la recherche universitaire, l’enseignement supérieur en français et la formation des enseignant.es qui œuvrent dans les écoles francophones et d’immersion, le Campus Saint-Jean bénéficie à tous les Albertain.es. Les compressions actuelles ajoutent à l’insécurité linguistique des étudiant.es en même temps qu’elles menacent la poursuite même d’une recherche originale et reconnue portant entre autres sur les communautés francophones de l’Ouest et la francophonie internationale.

Durement touchée par la chute des cours du pétrole et la crise sanitaire internationale, l’Alberta aura plus que jamais besoin de pouvoir compter sur la diversité culturelle et linguistique à laquelle contribue la communauté francophone afin de mettre en place des solutions innovantes pour la relance. Les institutions d’enseignement supérieur sont l’une des clés permettant de faire face aux défis sociaux et économiques qui accompagnent le déconfinement et l’adaptation à notre nouvelle réalité. En tant qu’épicentre de la francophonie albertaine, le Campus Saint-Jean est une institution académique et culturelle primordiale qui joue un grand rôle dans le rayonnement intellectuel et la prospérité de la province. N’oublions pas que le bilinguisme est un atout pour la prospérité de l’Alberta et pour sa pleine contribution au sein de la Confédération canadienne et de ses institutions. Nous appelons donc votre gouvernement à respecter les francophones et les francophiles de la province en finançant adéquatement le Campus Saint-Jean.

À cette fin, nous mettrons à contribution la voix de nos membres et du grand public en leur demandant de partager cette lettre que nous rendrons publique, et nous les inciterons à communiquer directement leurs préoccupations à votre administration. Nous espérons que vous reconsidérerez votre soutien à cette institution de première importance.

En vous priant de recevoir, M. Kenney, nos salutations distinguées,

Penny Bryden, Présidente de la Société Historique du Canada
Brigitte Caulier, Présidente de l’Institut d’histoire de l’Amérique française

 

Dernières nouvelles sur Twitter

Tomorrow we'll announce the prizes awarded by the CHA's affiliated committees! To read the citations for all of the… https://t.co/ReQI0v8P5o

Voir tous les tweets

Communiquez avec nous

Société historique du Canada
130, rue Albert, pièce 1912
Ottawa, ON, K1P 5G4