logo headerx1
cha mono

  1. Home
  2. /
  3. Marie-Andrée Lamontagne

Marie-Andrée Lamontagne

Le prix du livre de langue française du Comité canadien de l’histoire des femmes et du genre

2020

Marie-Andrée LamontagneAnne Hébert: Vivre pour écrire. Boréal, 2019.

Les membres du jury ont choisi d’accorder le prix du meilleur livre francophone en histoire des femmes à Marie-Andrée Lamontagne, pour Anne Hébert : Vivre pour écrire, paru aux éditions du Boréal, une contribution majeure à l’histoire des femmes de lettres et, plus largement, à l’histoire des femmes. En s’appuyant notamment sur un nombre considérable de témoignages oraux (plus de 80 entrevues menées entre 2005 et 2015) et sur la correspondance d’Anne Hébert et de ses proches, Marie-Andrée Lamontagne offre une biographie riche et nuancée d’une écrivaine singulière qui, si elle n’est pas représentative de l’ensemble des femmes de sa génération, enrichit le tableau des destins possibles pour les femmes du milieu petit-bourgeois nées dans les années 1910 au Québec. L’ouvrage de Marie-Andrée Lamontagne nous a impressionnées pour la qualité de l’écriture, fluide, précise, nuancée. Nous avons apprécié la posture lucide, à la fois sympathique et critique, de la biographe face à son sujet; son habileté à déboulonner des mythes parfois édifiés par Anne Hébert elle-même; la manière dont elle réussit à intégrer la vie et l’œuvre de l’écrivaine sans jamais surinterpréter. En arrière-plan du personnage talentueux, tourmenté, timoré d’Anne Hébert, se dévoile un Québec d’avant la Révolution tranquille où l’on peut observer les relations d’une femme avec une famille (particulièrement avec un père, un frère et une sœur), avec ses ami.e.es; ses rapports à la culture, à la religion, à la santé, son inscription dans un réseau d’influence qui chevauche le Québec et la France. Cet ouvrage, qui n’est pas écrit par une historienne des femmes, nous semble néanmoins incontournable et promis à un rayonnement important à la fois à l’intérieur et à l’extérieur de la discipline qu’est l’histoire des femmes.

Mention Spéciale

Marie-Pier BouchardVivre au coeur de paroisses de femmes: dans la région de Charlevoix (1940-1980). PUL, 2019.

Les membres du jury ont choisi d’accorder une mention spéciale à l’ouvrage de Marie-Pier Bouchard Vivre au cœur des « paroisses de femmes » dans la région de Charlevoix (1940-1980). Cet ouvrage, basé sur des entrevues orales avec dix-sept femmes ayant vécu les migrations saisonnières de leur mari navigateur ou bûcheron, éclaire l’expérience collective et intime inédite d’épouses et de mères du monde rural qui doivent « jouer la femme et l’homme » à la fois. Ces femmes se dévoilent pleines d’agentivité dans un contexte parfois rude. L’ouvrage de Marie-Pier Bouchard, basé sur son mémoire de maîtrise, nous permet de saisir leur vision du monde à travers leur propre langage, un langage ancré dans le territoire qu’elles habitent. Il sauve ainsi de l’oubli des voix du passé qui auraient pu disparaître sans faire de bruit et rappelle la grande importance de l’histoire orale dans un monde où tout semble basculer.