À propos

Les lauréats des prix 2020 de la SHC

Publié le : 3 jun 2020

FÉLICITATIONS À TOUTES LES LAURÉATES ET TOUS LAURÉATS DES PRIX 2020 !

Prix Jean-Marie-Fecteau 
Pour le meilleur article publié dans une revue évaluée par les pairs par un étudiant au niveau de la maitrise ou du doctorat, en français ou en anglais.

Luciuk, Kassandra.  “More Dangerous Than Many a Pamphlet or Propaganda Book: the Ukrainian Canadian Left, Theatre, and Propaganda in the 1920s”. Labour / Le Travail 83 (Spring 2019), pp. 77-103.

L'article de Kassandra Luciuk allie l'histoire de la gauche, du travail, de l'ethnicité et de la culture dans cette discussion sur le programme théâtral de l’Ukrainian Labour Farmer Temple Association pendant les années de répression de l'État après la Première Guerre mondiale et la révolte ouvrière de 1919. Avec des détails précis et une analyse approfondie, Luciuk s'engage dans une lecture méticuleuse des sources de la GRC pour décrire plusieurs productions afin de montrer comment le théâtre était utilisé pour divertir, éduquer et agiter de nombreux spectateurs.

Mention honorable

Laramée, François Dominic. “Migration and the French Colonial Atlantic as Imagined by the Periodical Press, 1740-61.” Journal of European Periodical Studies 4.1 (Summer 2019), pp. 78-98.

François Dominic Laramée utilise des techniques d'exploration de données pour analyser les mentions des colonies américaines dans trois périodiques français du milieu du XVIIIe siècle. En extrayant des données de 75 000 pages de texte, Laramée montre que la discussion sur les Amériques n'incitait guère les lecteurs français à traverser l'Atlantique (contrairement aux futurs colons des îles britanniques, d'Espagne, du Portugal ou des Pays-Bas). L'analyse, présentée sous forme de texte et de six chiffres, constitue une application intéressante et solide des méthodes numériques à la recherche historique.

Prix John-Bullen 
Le prix est accordé à la meilleure thèse de doctorat complétée dans une université canadienne et portant sur tout domaine de spécialisation en histoire.

Fraser, Crystal. T’aih k’ìighe’ tth’aih zhit dìidìch’ùh (By Strength, We Are Still Here): Indigenous Northerners Confronting Hierarchies of Power at Day and Residential Schools in Nanhkak Thak (the Inuvik Region, Northwest Territories), 1959 – 1982. PhD Dissertation, University of Alberta, 2019.

La thèse de doctorat de la chercheure Gwichyà Gwich'in Chrystal Fraser s'appuie sur les concepts philosophiques t'aih, vit'aih et guut'àii de Dinjii Zhuh (courage individuel et collectif) pour éclairer la façon dont les familles et les communautés autochtones du Nord ont négocié, avec une force intense et abondante, les systèmes d'éducation carcérale de l'État colonial canadien. Tous les futurs historiens du Canada devront réfléchir à la façon dont cette micro-histoire, précurseur en termes de méthodologie, utilise des sources orales, documentaires, visuelles, matérielles et autres parallèlement à la théorie autochtone et occidentale pour raconter l'histoire immersive des pensionnats de Grollier et de Stringer Hall.

Les Prix de la SHC pour l’excellence en enseignement avec des sources primaires 

Prix de début de carrière ou de carrière alternative

Kristin Semmens

La professeure Semmens est professeure assistante dans les départements d'histoire et d'études germaniques et slaves de l'Université de Victoria. Son dossier de candidature a impressionné par la grande diversité des types de sources primaires qu'elle utilise couramment dans son enseignement, des graffitis aux comédies musicales, des brochures de voyage des années 1930 aux pièces de fusée, des témoignages oraux aux documents gouvernementaux, que ce soit dans le cadre de son cours magistral ou de ses séminaires de quatrième année. Intéressée par l'enseignement de l'Holocauste, la professeure Semmens intègre les préoccupations relatives à l'histoire publique dans ses cours en organisant des excursions à Victoria ou au Royal BC Museum et en guidant ses étudiants pour qu'ils créent leurs propres expositions, documentaires, visites à pied et autres, en fonction de leur propre engagement envers les sources primaires.  Ses séminaires de haut-niveau sur l'histoire de l'Holocauste sont l'occasion d'un débat intense sur les archives et l'utilisation de sources primaires dans la création d'arguments historiques

Mention honorable

Mary Chaktsiri

La professeure Chaktsiris est professeure adjointe et chercheure à l'Institut L.R. Wilson d'histoire canadienne de l'Université McMaster. Elle donne des cours sur le Canada et le monde, l'histoire du Canada, la Première Guerre mondiale, l'histoire militaire et les sciences humaines numériques. Elle publie fréquemment en ligne des écrits sur les ressources numériques et les humanités numériques dans les cours d'histoire.

Prix de catégorie ouverte

Elise Chenier

La professeure Chenier est professeure titulaire au département d'histoire de l'Université Simon Fraser, directrice de Archive of Lesbian Oral Testimony et membre associée du département d'études sur le genre, la sexualité et les femmes. Sa trousse de mise en candidature souligne non seulement sont désir d’encourager l'engagement critique par le biais de différents types de sources primaires, mais offre également aux étudiants les moyens d'enrichir eux-mêmes ces archives et de questionner leurs propres relations avec la production de connaissances et la communauté au sens large. Les étudiants du cours Hist 451 de la professeure Chenier (automne 2019) ont recueilli des témoignages oraux et ont organiser une exposition sur ce qu'ils ont appris des expériences vécues par les lesbiennes de Vancouver qui étaient actives dans le mouvement des femmes dans les années 1970 et 1980 dans le cadre de projets de « musées pop-up », par exemple. De même, dans son cours d'introduction de première année sur l'histoire de la sexualité, elle utilise son site web « How to Think Like a Historian » pour modéliser une méthodologie historique féministe et réfléchie que les étudiants utilisent ensuite dans leurs propres recherches avec dess sources primaires.

Mention honorable

Mairi Cowan

La professeure Cowan est professeur agrégée (catégorie enseignement) au département d'études historiques de l'université de Toronto à Mississauga.  Médiéviste de formation, elle enseigne une gamme de cours vraiment impressionnante dont l'histoire du monde, le Canada ancien, l'histoire européenne médiévale et moderne, l'histoire des femmes, la religion, l'alimentation, l'écologie et la musique. Elle a développé des ressources pour le mentorat des aide-enseignants et est coauteure de Writing History : A Guide for Canadian Students, 5e édition, (Oxford : Oxford University Press, 2019).

Prix du meilleur article de la Revue de la Société historique du Canada # 1 & 2

Ellis, Jason. “Public School Taxes and the Remaking of Suburban Space and History: Etobicoke, 1945-54”.

Le lauréat du Prix de la Revue de la SHC est Jason Ellis, pour son article “Public School Taxes and the Remaking of Suburban Space and History" : Etobicoke, 1945-1954 ». Cet article soutient que les taxes scolaires ont été un outil politique important pour les fonctionnaires municipaux et les résidents d'Etobicoke dans leur refonte de l'espace suburbain. S'ajoutant à la littérature croissante sur l'importance de la fiscalité dans l'histoire du Canada, les recherches d'Ellis apportent un nouvel éclairage sur le fonctionnement de l'exclusion dans les banlieues pendant la période de l'après-guerre. Les évaluateurs et les rédacteurs ont souligné l'originalité de l'argumentation, le soin apporté à la recherche et le style engageant de l'article. Ils ont également noté que l'article établit un lien entre les historiographies de l'histoire urbaine et l'histoire de l'éducation, et estiment qu'il s’agit d’une contribution importante dans ces deux domaines de recherche.

Prix Clio 
Les prix sont attribués à des œuvres méritoires ou contributions exceptionnelles d’individus ou d’organismes à l’histoire régionale.

L’Atlantique

Morgan, Bonnie. Ordinary Saints: Women, Work, and Faith in Newfoundland (Montreal and Kingston: McGill-Queen’s University Press, 2019).

Ordinary Saints est une étude richement détaillée de la religiosité vécue par les femmes anglicanes de la classe ouvrière dans les paroisses de Foxtrap et Hopewell au milieu du XXe siècle. À l'aide d'un éventail impressionnant de sources primaires - journaux intimes, revues, journaux, œuvres littéraires, périodiques religieux, données de recensement, procès-verbaux d'organisations jusqu'ici non examinés et entretiens - Morgan explore la façon dont les travailleuses ont vécu, interprété, réinterprété et exprimé la religiosité dans leur vie quotidienne alors qu'elles faisaient face, résistaient et s'adaptaient à un monde social en mutation. Grâce à une lecture attentive de ces documents et à un intérêt anthropologique marqué pour la manière dont les rituels, le folklore, le symbolisme, la politique de l'espace et la culture matérielle se croisent et se situent dans une relation mutuellement constitutive avec les grandes transformations politiques et économiques, Morgan a pu faire abstraction de l'accent mis sur les élites et les institutions cléricales dans l'histoire religieuse traditionnelle. Écrit avec précision et soigneusement argumenté, Ordinary Saints est une contribution majeure aux recherches sur Terre-Neuve et les femmes et contribue également à un réexamen plus large de l’histoire de la religion.

Québec

Ouellet, Marie-Eve. Le métier d’intendant en France et en Nouvelle-France au XVIIIe siècle (Septentrion, 2018)

L’ouvrage de Marie-Eve Ouellet est un livre original et innovateur. Il propose une analyse fine du fonctionnement de l’État à l’époque de la Nouvelle-France. Trois facteurs complémentaires rendent cet ouvrage méritoire. D’abord, la démarche comparative adoptée par l’auteure permet d’identifier les similitudes et les particularités de la fonction de l’intendant en Nouvelle-France par comparaison avec deux autres régions du royaume français, soit la Bretagne et la Touraine, tout en n’excluant pas à l’occasion d’intégrer d’autres exemples. Ensuite, la force de l’ouvrage réside dans son analyse fine des processus administratifs, démontrant ainsi le rôle de l’intendance comme pratique de gouvernance et ses conséquences sur l’immensité du territoire de la Nouvelle-France. Finalement, la variété et la quantité de sources originales dépouillées sont impressionnantes, sans compter que la riche iconographie, présentant divers documents rédigés par des intendants et d’autres institutions du royaume, permet d’humaniser cette pratique de gouvernance.

Ontario

Benn, Carl. (ed). A Mohawk Memoir from the War of 1812. Toronto: University of Toronto Press, 2019. 

Dans cet ouvrage important, Carl Benn a assemblé une quantité remarquable de recherches méticuleuses pour présenter le récit unique et perspicace de la guerre de 1812 de Teyoninhokarawen (John Norton) à un public nouveau et élargi. Dans une sorte de processus alchimique, ce volume transforme les réflexions de Norton à la première personne en un récit historique corédigé, dans lequel Benn fournit les riches détails contextuels qui donnent vie aux mémoires de Norton. Il est rare que les mots de leaders autochtones comme Teyoninhokarawen nous parviennent sans avoir été traduits et interrompus par les colonisateurs. Ce livre apporte une contribution remarquable à la recherche historique en préservant l'interprétation des événements par Norton et la défense efficace des intérêts des Haudenosaunee, tout en intégrant une gamme impressionnante de nouvelles sources primaires. C'est un livre à lire absolument pour les étudiants et les universitaires qui s'intéressent à l'histoire coloniale, militaire, sociale et politique de la région à cette époque.

Les Prairies

Jones, Esyllt W. Radical Medicine: The International Origins of Socialized Health Care in Canada. ARP Books, 2019.

Dans Radical Medicine: The International Origins of Socialized Health Care in Canada, Esyllt W. Jones révèle les racines mondiales du régime d'assurance-maladie canadien.  Intelligent, engageant et rédigé de façon convaincante, Radical Medicine est un modèle d'histoire transnationale.  Au-delà du récit héroïque centré principalement sur le premier ministre de la Saskatchewan, Tommy Douglas, Jones jette un nouvel éclairage sur l'adoption des soins de santé socialisés en Saskatchewan.  Elle illustre la façon dont les idées et les innovations socialistes en matière de soins médicaux et de santé publique, émanant de l'Union soviétique, de la Grande-Bretagne de l'entre-deux-guerres et des États-Unis de l'ère du New Deal, ont façonné l'approche du gouvernement CCF de Douglas.  S'appuyant sur une vaste recherche archivistique, l'ouvrage détaille les liens transnationaux entre les médecins, les professionnels de la santé publique et les dirigeants politiques. Jones souligne les contributions de ceux qui n'ont pas encore reçu une large reconnaissance, tels que la femme médecin juive et l'homme politique du CCF Mindel Cherniack Sheps.  La perspective transnationale permet à Jones de placer la contribution unique de la Saskatchewan aux soins de santé au Canada dans un contexte riche et profondément nuancé. Avec Radical Medicine, Esyllt W. Jones a apporté une contribution importante à l'histoire des Prairies, à l'histoire de la médecine et de la santé publique, et à l'histoire canadienne en général. Radical Medicine intervient également de façon opportune, engagée et passionnée dans les débats sur les inégalités sociales et les soins de santé qui ont une profonde pertinence contemporaine, alors que les soins médicaux socialisés continuent de faire face à des défis et à des pressions de toutes parts.

Prix honorifique

Bill Waiser

Le comité du prix Clio pour les Prairies est heureux d'honorer le Dr Bill Waiser en lui remettant un prix pour l'ensemble de sa carrière.  Professeur émérite distingué de l'Université de la Saskatchewan, le Dr Waiser a apporté une contribution exceptionnelle à l'histoire de la Saskatchewan.  Il est l'auteur, le co-auteur ou l'éditeur de plus de dix-sept livres, dont A World We Have Lost : Saskatchewan Before 1905 (2016), qui a reçu le Prix littéraire du Gouverneur général pour les ouvrages de non-fiction ainsi que le Saskatchewan Book Award for Non-Fiction, et Saskatchewan : A New History (2005), qui a reçu le prix Clio pour les Prairies en 2006.  Tout au long de sa carrière, le professeur Waiser s'est efforcé de communiquer l'histoire de la Saskatchewan à un large public.  Il a donné plus de 250 présentations publiques et contribue régulièrement à la télévision, à la radio et à la presse écrite.  Entre 1999 et 2001, il a été chercheur et animateur d'une série primée sur l'histoire de la Saskatchewan, intitulée « Looking Back », diffusée par la CBC.  En 2018, les contributions du professeur Waiser à l'histoire canadienne et à l'histoire populaire ont été reconnues par la médaille J.B.-Tyrrell de la Société royale du Canada et le prix Pierre-Berton, le prix d'histoire du Gouverneur général pour les médias populaires.  Le professeur Waiser est membre de l'Ordre du Canada (2017), a reçu l'Ordre du mérite de la Saskatchewan (2006), est membre de la Société royale du Canada (2007) et a reçu la médaille du centenaire de la Saskatchewan (2005). Bill Waiser est véritablement l'historien de la Saskatchewan, et ses travaux ont créé un riche héritage pour les étudiants en histoire de la province.

La Colombie-Britannique

Wickwire, Wendy. At the Bridge: James Teit and an Anthropology of Belonging. University of British Columbia Press, 2019.

La plupart des historiens qui font des recherches sur la Colombie-Britannique ont entendu parler de James Teit et les chercheurs, les défenseurs des droits des autochtones et des communautés entières sont peut-être conscients de la dette qu’ils lui doivent. Cependant, une grande partie de la vie et de la contribution de Teit demeure méconnue. Teit lui-même est en partie responsable, un homme qui n'a jamais cherché à se faire remarquer et qui était extrêmement satisfait de son humble place dans le monde des Nlaka'pamux. Cette étude superbement recherchée et élégamment présentée permet à Teit de sortir de l'ombre. C'est une histoire et une biographie, mais aussi une étude sur la recherche savante et la façon dont il est possible de faire de grandes choses intellectuelles au-delà de ses frontières. Wickwire aborde de nombreux thèmes, notamment l'anthropologie, les identités transnationales, l'intérieur méridional, les relations des autochtones avec l'État canadien, les processus du colonialisme et les lieux qui se heurtent à plusieurs types d'impérialisme. At the Bridge est une œuvre marquante qui, comme Teit lui-même, peut servir à de nombreuses communautés et contribue à notre compréhension de la Colombie-Britannique de bien des façons. 

Le Nord

Routledge, Karen. Do You See Ice? Inuit and Americans at Home and Away. University of Chicago Press, 2018.

Do You See Ice ? de Karen Routledge est une réinterprétation innovante et empathique de l'histoire des relations sociales, des interactions coloniales et des changements environnementaux dans les parties nord et est de l'Amérique du Nord. Fondant son analyse sur un concept de gîte, Routledge démontre habilement comment, entre 1850 et 1920, les Inuit et les baleiniers américains considéraient les domiciles de l’un l’autre comme étant étranges et insolites, et la façon dont ils se sont pris pour se sentir chez eux dans des endroits étrangers à l'intérieur et au-delà de l'Arctique. Elle présente les expériences des Inuits et des Qallunaat comme étant à la fois enchevêtrées et distinctes, tissant un récit captivant d'émotions, de rencontres et d'observation de l'environnement. Son livre met habilement en lumière les conséquences historiques et actuelles de l'incapacité des habitants du Sud à comprendre l'Arctique comme étant une patrie. Il s'agit d'une contribution humaine, élégamment écrite et vitale à l'histoire du Nord et du Sud.

Prix Albert-B.-Corey
Le prix est une initiative conjointe de la Société historique du Canada et de l’American Historical Association, est décerné à l’auteur du meilleur livre sur l’histoire du Canada et des États-Unis ou des relations entre les deux pays.

Benidickson, JamieLevelling the Lake: Transboundary Resource Management in the Lake of the Woods Watershed. Vancouver: UBC Press, 2019.

L'analyse complexe et multidimensionnelle de Jamie Benidickson sur le développement des ressources et la gouvernance environnementale dans le bassin hydrographique du Lake of the Woods traverse avec grâce les différentes frontières juridictionnelles de cette région canado-américaine. Cet ouvrage, qui a fait l'objet d'une recherche approfondie, souligne les dimensions environnementales, juridiques et humaines des efforts déployés pour développer et réglementer le territoire et les eaux en Ontario, au Manitoba et au Minnesota, et donne vie aux débats entre les parties prenantes aux niveaux local, régional et national sur la prise de décision en matière d'environnement.

Prix du meilleur livre savant en histoire canadienne de la SHC 

 Liste courte - par ordre alphabétique
 
Jones, Esyllt. Radical Medicine: The International Origins of Socialized Health Care in Canada. ARP Books, 2019.
Loo, Tina. Moved by the State: Forced Relocation and Making a Good Life in Postwar Canada. UBC Press, 2019.
Nickel, Sarah. Assembling Unity: Indigenous Politics, Gender, and the Union of BC Indian Chiefs. UBC Press, 2019.
Reiter, EricWounded Feelings: Litigating Emotions in Quebec, 1870-1950. UTP for the Osgoode Society for Canadian Legal History, 2019.
Vallières, MarcCourtiers et entrepreneurs: le courtage financier au Québec, 1867-1987. Septentrion, 2019.
Wickwire, Wendy. At the Bridge: James Teit and an Anthropology of Belonging. UBC Press, 2019.

Le lauréat

Reiter, EricWounded Feelings: Litigating Emotions in Quebec, 1870-1950. UTP for the Osgoode Society for Canadian Legal History, 2019.

La plupart des gens se sentent blessés dès leur plus jeune âge. Dans Wounded Feelings, Eric Reiter retrace cette expérience intime - qui prend une forme plus adulte sous des formes telles que la honte, la disgrâce, l'intrusion corporelle, la trahison, le chagrin, la colère et la peur - à travers le système judiciaire québécois entre la fin du XIXe siècle et le milieu du XXe siècle. Marier l'histoire juridique à l'histoire des émotions est en soi novateur : c'est la première histoire juridique des émotions au Canada. En examinant la façon dont les sentiments des Québécois vexés ont été articulés et jugés dans le système judiciaire public, Reiter souligne le rôle des émotions individuelles dans le façonnement de la vie collective, ainsi que les difficultés d'accommoder les revendications fondées sur les émotions au langage et aux concepts juridiques existants qui n'ont pas été conçus pour eux. À la fin de la période examinée, il expose également un changement révélateur (avec des implications pour notre propre époque) des revendications juridiques articulées non pas en termes d’atteintes aux sentiments mais plutôt de droits violés. L'utilisation que fait Reiter des sources est vigoureuse et judicieuse ; les arguments qu'il en tire sont admirablement cohérents. Il approfondit les dossiers judiciaires, produisant une étude qui évoque magnifiquement les bouleversements émotionnels des demandeurs et des défendeurs devant les tribunaux québécois. Cependant, l'accent mis sur les détails intimes de la vie de ses sujets est contrebalancé par une attention particulière portée au paysage social plus large du Québec : les cas représentatifs sont situés dans le contexte des conceptions contemporaines de la famille, du sexe, de la classe, de la langue, de la race et des émotions elles-mêmes. Magnifiquement écrit, réfléchi et mature, Wounded Feelings aura une influence considérable sur les futures études de la société, de la culture, des émotions et de la jurisprudence canadiennes.

La médaille François-Xavier-Garneau 
La médaille François-Xavier-Garneau, attribuée à tous les cinq ans, est le plus prestigieux des prix de la SHC. Cette médaille honore une contribution canadienne remarquable à la recherche historique.

Liste courte - par ordre alphabétique

Heaman, E.A. Tax, Order, and Good Government: A New Political History of Canada. McGill-Queen's University Press, 2017.
Hill, Susan. The Clay We Are Made Of, Haudenosaunee Land Tenure on the Grand River. University of Manitoba Press, 2017.
Mimeault, Mario. L'Exode Québécois, 1852-1925. Septentrion, 2013.
Perry, Adele. Colonial Relations: the Douglas-Connolly Family and the Nineteenth-Century Imperial World. Cambridge University Press, 2015.
Sweeny, Robert C.H. Why Did We Choose to Industrialize? Montreal, 1819-1849. McGill-Queen's University Press, 2015.
Tillotson, Shirley. Give and Take: The Citizen-Taxpayer and the Rise of Canadian Democracy. UBC Press, 2017.
Young, Brian. Patrician Families and the Making of Quebec. McGill-Queen's University Press, 2014.

La lauréate

Tillotson, Shirley. Give and Take: The Citizen-Taxpayer and the Rise of Canadian Democracy. UBC Press, 2017.

Souvent, l’actualité démontre la pertinence sociale du travail historique. C'est le cas de Give and Take : The Citizen-Taxpayer and the Rise of Canadian Democracy de Shirley Tillotson, publié par UBC Press. À l'heure où l'État aide les citoyens en cette période de crise sans précédent, cette histoire sociale et culturelle édifiante et animée du système fiscal canadien pose des questions fondamentales sur les liens entre la fiscalité et la démocratie. Tillotson raconte avec une lucidité remarquable, et de façon équitable, les évolutions fondamentales de la politique fiscale et sociale. En ciblant une période charnière, de 1917 à 1972, elle identifie les questions importantes qui découlent de la conversation entre les contribuables et les décideurs politiques. Tillotson tient compte des particularités régionales, sexospécifiques, ethniques et sociales qui émergent de ce dialogue. Une conversation ponctuée par la résistance, la collaboration, la coercition, mais une conversation qui place les individus au premier plan.

Dans les mains d'un historien et d'un écrivain moins habile et moins perspicace, le sujet pourrait être occulté par des discours techniques ou subjectifs. La fiscalité est au cœur du livre, mais les événements mondiaux qui ont une influence sur les affaires fiscales canadiennes et les débats contemporains sur les finances de l'État menés par des Canadiens de tous horizons politiques et sociaux font tous partie d'un récit remarquablement fluide et direct. La fiscalité peut être amusante, les impôts peuvent être drôles, et Tillotson écrit avec une telle habileté au sujet de l'élaboration de nouvelles politiques et la politique, tout en offrant un réexamen de l'histoire nationale, qu'elle imbrique une expérience typiquement canadienne dans un cadre international.  En même temps, elle nous invite à reconsidérer certaines de nos hypothèses les plus sacrées, notamment sur la manière dont nous aimons nous différencier de notre voisin du sud. Son style accessible complémente sa volonté de parvenir à l'impartialité sans sacrifier les avis réfléchis.

Give and Take s'est déjà imposé comme une contribution majeure à l'historiographie du Canada contemporain par les questions qu'il pose, l'approche adoptée et l'élégance de son écriture. Il s'agit d'un ouvrage qui offre un aperçu inédit de l'histoire récente du Canada, et ce, d'une manière engageante et touchante. C'est une étude qui incite à repenser l'histoire du Canada.

 

Dernières nouvelles sur Twitter

#cdnhist #twitterstorians #HistoryMatters Engaged | Engagés - une nouvelle série de webinaires de la SHC Le premie… https://t.co/q6vwaYEEyF

Voir tous les tweets

Communiquez avec nous

Société historique du Canada
130, rue Albert, pièce 1912
Ottawa, ON, K1P 5G4